Earthchild

Earthchild nous raconte la rencontre entre Reisuke, un jeune homme normal, et Kareri, un « Enfant de la Terre » doté de pouvoirs fabuleux qui lutte dans l’ombre pour préserver la terre des dangers qui la menacent.

Informations techniques

Le visuel de la série sur mangaplus

  • Titre original : 地球の子 – Chikyuu no Ko
  • Titre : Earthchild
  • Auteur : Hideo Shinkai
  • Origine : Japon
  • Type : Seinen
  • Sous-catégorie : Mangas
  • Genre : Paranormal, Super-héros
  • Éditeur : Shuueisha Inc.
  • Sens de lecture : japonais
  • Année: 2022
  • Nombre de tomes parus: Prépublication
  • Statut: en cours
  • Âge conseillé : 10+
  • Langue : Anglais
  • Support : Manga+

L’histoire en quelques mots

Reisuke est un jeune homme comme les autres. Vivant une vie rangée et banale, il verra sa routine bouleversée quand il fera la rencontre de Kareri, une femme dotée de pouvoirs surhumains qui lutte en secret pour sauver le monde de menaces dont les gens du commun n’ont pas conscience. Sautant à pieds joints dans ce monde de secrets et de combats épiques, il tombera petit à petit amoureux de la jeune femme, jusqu’à ce que l’organisation qui l’emploie ne décide de mettre un frein à leur relation. Bien décidée à rétablir l’ordre, cette organisation effacera sa mémoire pour qu’il ne reste aucune trace de la jeune femme. Le hic ? L’amour que Reisuke ressent pour Kareri semble l’immuniser à cette manipulation de mémoire.

Une double planche couleur pour le plaisir des yeux

Une inversion des rôles

Contrairement à bien d’autres séries où nous suivons un héros qui va s’entraîner pour s’améliorer au fil des combats et des épreuves rencontrées lors de sa vie, Earthchild est différent. Le héros n’est qu’un homme comme les autres, si ce n’est qu’il est tombé amoureux d’une super-héroïne dotée, elle, de pouvoirs surhumains. Seul son amour l’empêchera de l’oublier. Alors qu’ils parviennent à fonder une famille, c’est Reisuke qui devra la sauver, ne pouvant compter que sur son leur fils, également doté de pouvoirs, pour lui venir en aide. Mais être un père seul qui élève son enfant n’est déjà pas simple, encore moins quand ce dernier est capable de vous tuer d’une simple pensée. Reisuke devra faire preuve de beaucoup de patience et de trésors d’imagination pour élever son fils tout en le préparant à sauver sa mère.

Une planche noir-blanc pour se rendre compte du style de l’auteur

Avis de la Rédac’

Keul : J’ai tout de suite croché à Earthchild. Cette idée d’inversion des rôles entre Reisuke et Kareri est magnifique et mène à des situations dantesques. Bien entendu, l’intrigue laisse quelque peu les combats épiques en arrière-plan puisque nous suivons un humain classique, aux prises avec des problèmes somme toute banals, mais la manière dont Reisuke se comporte avec Kareri en dit long sur le personnage et sur la maîtrise du développement des deux héros dans l’histoire. De ce côté, on peut dire que l’auteur fait fort. C’est très bien pensé. D’un côté, on trouve une superhéroïne qui n’a rien demandé à personne et se contente de faire ce pour quoi l’organisation l’emploie, qui doute d’elle, de ses capacités et de sa raison d’être, mais qui ne sait pas quoi faire d’autre. De l’autre, nous avons un homme classique, aux prises avec des problèmes du quotidien mais qui fait tout pour aider celle qu’il aime, pensant qu’il est quantité négligeable pour elle et qu’il n’a rien à faire dans son monde. Mais ensemble, leurs doutes s’envolent et ils parviennent à faire face, plus encore après la naissance de leur enfant. Une belle histoire, renforcée par un dessin maîtrisé et un découpage dynamique. Je n’ai qu’une envie, c’est que la suite sorte pour pouvoir continuer à découvrir vers quels sommets cette série va nous emmener.

Source des images

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.