Here to Slay

Here to Slay est un jeu de cartes de stratégie compétitif, se jouant de 2 à 6 joueurs, et inspiré de divers jeux-de-rôle médiévaux-fantastiques.

Comme ce fut le cas pour Unstable Unicorns, Here to Slay a été développé à l’aide de la plateforme de financement participatif Kickstarter.

Informations techniques

Le visuel du jeu

  • Titre: Here to Slay
  • Type : Jeu de cartes de stratégie
  • Créateur : Ramy Badie
  • Editeur : TeeTurtle, Unstable Games
  • Année : 2020
  • Nombre de joueurs : 2-6
  • Durée d’une partie : 30-60 minutes
  • Label : Unstable Games
  • Prix : ≈ 20-25 chf
  • État actuel : Disponible
  • Âge : 10+
  • Langue : Anglais

Présentation d’une partie

Dans une partie de Here to Slay, vous allez devoir assembler une équipe complète de héros pour tuer de dangereux monstres, tout en travaillant pour éviter les sabotages et coups bas de vos adversaires.

Pour gagner la partie, un joueur doit réussir à vaincre trois monstres à l’aide de ses héros, ou réussir à former une équipe de six héros de classes différentes.

Mise en place du jeu

Une partie à trois joueurs

Choix du chef d’équipe: En début de partie, chaque joueur choisit une carte de chef d’équipe. Chacun de ces héros particuliers possède une classe et une capacité spéciale qui lui est propre et qui lui permettra certaines actions durant la partie. Il peut s’agir d’une capacité passive, octroyant des bonus dans certaines conditions, ou d’une capacité qui pourra être utilisée en début de tour d’action, comme des changements de classe par exemple.

Les monstres : On retourne ensuite 3 cartes monstres sur le plateau prévu à cet effet

Main de départ : Chaque joueur reçoit ensuite 4 cartes et un résumé des actions possibles lors de son tour d’action.

Déterminer le premier joueur : On roule ensuite les dés pour déterminer qui commencera la partie.

Tour d’action du premier joueur

Chaque joueur qui débute son tour possède trois points d’action qu’il peut dépenser comme il l’entend. Chaque action nécessitera un certain nombre de points. Tirer ou poser une carte ne coûte qu’un point, alors qu’attaquer un monstre en coûte deux.

Le plateau du joueur 1

 

Le joueur peut également décider de dépenser ses trois points pour se débarrasser de sa main et retirer quatre nouvelles cartes. Une fois ses points dépensés, son tour se termine et on passe au joueur suivant.

Effets des héros et jets de dés

Chaque héros qui sera mis en jeu possède une compétence propre qui est automatiquement lancée quand il arrive en jeu. Pour que la compétence s’active, le joueur doit lancer deux dés à six face et atteindre une somme égale ou supérieure à la valeur indiquée sur la carte. Les effets sont variés et peuvent octroyer un bonus, permettre de tirer des cartes supplémentaires, voir même de voler un héros d’un autre joueur ou piocher des cartes de sa main.

Le plateau du joueur 2

A son tour de jeu, un joueur peut également décider d’activer une compétence de l’un de ses héros en dépensant un point d’action.

Empêcher ses adversaires d’évoluer

Là où le jeu devient dynamique, c’est dans les coups bas que vos adversaires peuvent vous faire. Entre les malédictions qui rendent vos héros inutiles, les objets d’amélioration ou d’affaiblissement qui viendront renforcer les monstres que vous combattez ou baisser votre puissance quand vous les affrontez, il est mille et une façons d’empêcher un joueur de mener à bien sa quête de victoire.

Le plateau du joueur 3

Les cartes « Challenge » permettent également de confronter un adversaire pour envoyer un héros au cimetière avant même qu’il n’arrive en jeu et ainsi faire perdre du temps et de précieux points d’action à votre adversaire, tout en empêchant l’utilisation de la capacité de la carte qu’il tente d’invoquer.

Avis de la Rédac’

Keul : Here to Slay a un concept simple, facile à comprendre, et une partie se met en place très rapidement. Les objectifs sont clairs et simples sur le papier, mais parvenir à ses fins est une autre paire de manches. Les monstres à vaincre sont coriaces et les autres joueurs ne vous laisseront pas former votre équipe aussi facilement, ni vaincre ceux-ci sans vous mettre des bâtons dans les roues. Entre coups bas, boost de monstres, vol de héros et autres capacités diverses et variées visant à mettre à mal vos stratégies, les parties sont pleines de rebondissements. Les compétences des héros que vous mettez en jeu peuvent complètement inverser une partie en volant les cartes héros de vos adversaires, renvoyer ceux-ci dans sa main, voire même les détruire et les envoyer au cimetière. Il convient donc de surveiller attentivement tous vos adversaires pour ne pas devenir la cible de toutes les malédictions et cartes challenge qu’ils ont en main. Une très belle découverte qu’on ne peut que recommander pour peu que l’anglais ne soit pas un problème pour vous.

Le plateau des monstres et de la pioche

Xefed : J’avais déjà bien apprécié Unstable Unicorns et son univers à la fois mignon et cruel, et je suis heureuse de le retrouver dans Here to Slay. Moi qui suis une fane de chat et de voleur, je ne pouvais pas passer à côté d’un jeu où les chats jouent le rôle de roublards. Le jeu est rapide et bien pensé. Je dirais qu’il est tout aussi stratégique que son prédécesseur, avec une tendance moins poussée que Munschkin mais, de fait, les parties sont un peu plus rapides et dynamiques. Une très belle découverte dans un univers super bien pensé, riche en jeux de mots hilarants. Que du bonheur !

Mikaua : Here to Slay est un jeu très sympathique et agréablement plus dynamique que Munchkin : pas de risques que la partie s’embourbe parce que seuls des monstres trop puissants sortent, il y a toujours une crasse à faire, un héros à poser ou un pauvre et malheureux monstre à aider face aux héros de vos adversaires. Par contre, mieux vaut garder tous les autres joueurs à l’oeil, car les vents de la fortune peuvent très vite tourner, et ceux que vous négligez dans vos stratégies auront vite fait de poser dans votre dos les cartes qui leur assureront la victoire. De plus, les cartes sont très jolies, les association d’animaux et de classes très bien pensées (non, je ne me lasse jamais de retrouver des renards en archers), et les jeux de mots plutôt chouettes. Un très bon jeu.

Sources des images

https://www.unstablegames.com/site/here-to-slay

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.