Mickey7 est un consommable, un employé jetable envoyé sur les missions à haut risque. Arrivé avec les colons chargés de s’implanter sur Niflheim, Mickey va, par un concours de circonstance, se retrouver en deux exemplaires… ce qui est une abomination qui leur vaudra le recycleur à protéines s’ils se font prendre.

Couverture Bragelonne de Mickey7

Fiche technique

  • Auteur : Edward Ashton
  • Titre original : Mickey7
  • Année de publication : 2022
  • Genre : Science-fiction
  • Editeur : Bragelonne
  • Nombre de pages: 346
  • Niveau : Lecteur moyen

Bibliochimie

Si un alchimiste voulait recréer cette série dans son alambic, quelles choses pourrait-il utiliser comme ingrédients ?

– Une planète de glace hostile à la colonisation

– Un humain devenu (presque) aussi jetable qu’une cartouche d’encre

– Un univers où le clonage est accepté… mais pas la coexistence de deux exemplaires

A quoi s’attendre

Mickey, ou Mickey7 officiellement, fait partie d’une expédition envoyée coloniser la lointaine planète Niflheim – une planète qui s’est malheureusement révélée être une planète de glace, abritant des vers de glace capables de percer le métal s’ils sont assez motivés. Mickey occupe dans l’expédition la place de consommable : employé jetable, il est envoyé sur toutes les missions trop dangereuses pour un humain normal et ne valant pas de perdre un drone. S’il meurt, aucun problème : un nouveau corps sort des cuves avec sa mémoire pratiquement intacte – les protéines, ce n’est pas ce qui manque, contrairement aux composants électroniques.

Un jour, Mickey7 est porté disparu lors d’une mission de routine. Il arrive à rejoindre la base avec un étonnant coup de main d’un ver de glace, il découvre que Mickey8 est déjà sorti des cuves. Non seulement il serait délicat d’ajouter une nouvelle bouche à nourrir à une colonie ayant déjà du mal à s’établir, mais la coexistence de deux exemplaires de la même personne est considéré comme une abomination.

Les deux Mickey vont-ils réussir à échapper au recycleur à protéines – destin assuré s’ils sont pris – alors qu’ils vivent dans une petite arche où tout le monde connaît tout le monde ? Pas sûr, d’autant plus que les vers de glace commencent à s’intéresser de plus près à leurs nouveaux voisins…

Avis de la rédac’

Mikaua : Si vous cherchez le récit de l’installation de colons sur une planète hostile, passez votre chemin ! Mickey7 a certes cette problématique en toile de fond, mais le récit se concentre sur la thématique de l’identité incarné par Mickey 7 et 8 : leurs corps sont rigoureusement identiques, leurs esprits aussi, la seule différence se chiffrant en quelques semaines de souvenirs et d’expériences écoulées depuis la dernière sauvegarde. Sont-ils la même personne pour autant ? Qui est le “vrai” ? Y’a-t-il un “vrai” et un “faux” Mickey ? Sans entrer dans des détails philosophiques et éthiques qui nécessiteraient des connaissances poussées en la matière, les questions sont bel et bien posées et la réflexion est intéressante à suivre. J’ai moins aimé le traitement du problème des vers de glace : si le développement mené de manière intéressante, la résolution est complètement anti-climatique et tombe un peu comme une crêpe qui aurait raté la poêle. A croire que l’auteur l’avait pensé uniquement comme une sorte de décor à son questionnement sur l’identité et avait dû trouver une solution rapidement en arrivant à la fin de son roman. Malgré ce bémol, Mickey7 reste un roman intéressant, écrit dans un style facilement accessible.

Sources des Images

Site de l’éditeur


0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.