Strange Horticulture est un jeu d’énigmes fantastique/occulte où vous incarnez le propriétaire d’une petite boutique de plantes dans la ville d’Undermere. Récoltez et identifiez de nouvelles plantes, servez vos clients, et découvrez les sombres secrets qui semblent infester la région.

Logo de Strange horticulture

Informations techniques

  • Développeur : Bad Viking
  • Éditeur : Iceberg Interactive
  • Supports : PC, Switch
  • Année de sortie : 2022
  • Genre : Énigmes, Réflexion, Fantastique, “Simulation”
  • Durée : 5-6h
  • Classification : 7+, 10+ conseillé

De quoi ça parle ?

Vous incarnez le/la propriétaire d’une petite boutique de plantes nommée Strange Horticulture, boutique que vous avez héritée de votre oncle. Elle vous a été léguée avec son contenu, dont une vingtaine de plantes rares – que malheureusement votre oncle s’est bien gardé d’étiqueter. Vous allez donc reprendre la boutique, et votre principale occupation sera donc de fournir à vos clients des plantes correspondant à leurs besoins.

Une vie apparemment tranquille. Mais Undermere et ses environs regorgent de mystères insoupçonnés, et certains viendront vous chercher jusque derrière votre comptoir ! A vous, tout en fournissant vos clients, de relier entre elles les différentes informations que vous récupérerez pour comprendre ce qui se trame exactement.

Le jeu possède différentes fins, qui vont dépendre de vos choix en matière de plantes. En effet, si la plupart des clients ont des vœux très précis, vous aurez parfois le choix entre deux options. A vous de décider dans quelle direction vous voulez influencer les évènements, et de choisir une plante en conséquence.

En partie, ça donne quoi ?

État des lieux

Strange Horticulture est un point and click assez classique. Sur Switch, il faut avouer que l’écran est très petit pour tout ce qui doit y tenir ; heureusement une fonction zoom (une loupe) peut être activée à tout moment en pressant sur ZR. Sur écran d’ordinateur ou de télévision, le jeu devient tout de suite plus agréable. L’essentiel du jeu se passe dans la boutique de Strange Horticulture, et ladite boutique possède tout ce qu’il faut.

La boutique de Strange horticulture

Un jour comme un autre dans la boutique

En haut à droite, le comptoir, où le chat Hellébore passe tout son temps – pour ceux qui se demandent, oui, vous pouvez le caresser en cliquant dessus. Taper sur la sonnette fera entrer le client suivant. Le reste du haut de l’écran est dévolu aux étagères, où vous pouvez disposer vos plantes comme vous le voulez – par couleur, par dangerosité, etc. Un arrosoir vous permettra de les arroser, ce qui vous permet de remplir plus vite votre jauge de volonté d’explorer – nous y reviendrons plus tard.

En bas, votre bureau/secrétaire, qui possède un tiroir rempli d’objets qui vous seront utiles : une carte de la région, une pièce trouée gravée de mystérieux symboles, une réserve d’étiquettes, une loupe, un emplacement pour les diverses lettres que vous ne manquerez pas de recevoir, et un dossier d’archives. S’y ajoute ce qui va devenir votre principal outil, une encyclopédie des plantes ! Une note de l’auteur prévient immédiatement qu’il faut davantage se fier aux descriptions qu’aux illustrations – en effet, celles-ci sont souvent partielles et parfois approximatives, comme réellement dessinées par un amateur éclairé plutôt qu’un vrai spécialiste. Mais ce livre sera votre plus fidèle compagnon pendant vos aventures botaniques.

Enfin, sur le côté gauche, trois icônes. La première, représentant une boussole, est votre volonté d’explorer. Une jauge jaune en fait tout le tour et, lorsqu’elle est pleine, vous pouvez alors cliquer sur la boussole, ce qui fait apparaître la carte des environs. Vous pourrez alors cliquer sur l’une des cases pour visiter l’endroit en question. Vous pouvez faire glisser certains objets sur votre carte, option qui se révélera utile au cours de l’aventure ! La jauge de volonté d’explorer se remplit toute seule au fil du temps, mais arroser les plantes vous donnera des bonus pour aller plus vite.

Carte de Strange horticulture

A vous de scruter chaque coin de la carte pour en dévoiler les mystères

La seconde icône active votre microscope. Vous pourrez alors faire glisser une plante pour l’examiner de plus près. Non seulement la plante sera-t-elle plus grande, mais quelques notes vous seront affichées, comme par exemple une texture de feuilles particulière, ou son odeur.

La dernière icône, nommée “une crainte grandissante”, peut être définie comme votre jauge de stress ou d’angoisse. Lorsque vous vous trompez de plante en fournissant un client, ou lorsque vous visitez un lieu de la carte particulièrement lugubre, vous ferez augmenter la jauge de cette icône. Si elle se remplit complètement, vous craquez psychologiquement et votre esprit se “fracture”. Vous aurez alors un mini-jeu à accomplir avant de pouvoir continuer à jouer. Ce sont de petites énigmes, telles que des puzzles, retrouver la bonne clé pour une serrure, etc. Votre jauge se vide alors, et vous pouvez continuer.

Mécanique de jeu

Lorsque vous appelez le client suivant, il ou elle se présente au guichet – son nom apparaît au-dessus de sa tête – et il/elle va vous expliquer ce qui l’amène. S’ouvrira alors une petite fenêtre ronde où vous devez faire glisser la plante correcte. Parfois le nom sera déjà écrit en toutes lettres, et à vous de retrouver simplement la bonne plante sur vos étagères. D’autre fois, le client ne donne que le nom scientifique, l’encyclopédie sera alors indispensable pour retrouver son nom commun. Enfin, votre client ne décrira parfois que son besoin et à vous de sélectionner la plante à même d’y répondre. Si ce n’est pas la bonne plante, le client va se fâcher et votre jauge de stress/angoisse va se remplir. Vous pourrez ensuite réessayer. Si c’est la plante correcte, vous obtiendrez alors une récompense, comme une nouvelle page pour votre encyclopédie ou une nouvelle plante.

Le facteur passe une fois par jour vous amener votre courrier. Les lettres sont très utiles, car elles peuvent vous indiquer où trouver de nouvelles plantes sur la carte des environs. Une fois que vous avez trouvé ce qui était indiqué dans la lettre – ou le billet, ou tout autre document – un symbole “vu” apparaît dessus, ce qui permet un tri plus rapide lorsque vous fouillez dans votre correspondance.

Lorsque vous avez servi tous vos clients pour la journée, le panneau “fermé” descend. Vous pouvez alors vous occuper de ce que vous voulez encore faire, puis passer au jour suivant en cliquant sur le bouton “finir la journée”.

Entre deux journées, vous verrez apparaître un curieux paquet de cartes. Chaque “nuit”, une nouvelle carte du paquet est retournée, accompagné d’un morceau d’histoire. La carte se retrouvera sur votre bureau chaque jour, et chacune est une petite énigme à résoudre. La carte disparaîtra une fois que vous l’aurez résolue. Quant à l’histoire qui se déroule ainsi… à vous de comprendre.

Strange horticulture - Paquet de cartes

Ces mystérieuses cartes vous racontent une histoire. Mais est-elle réelle ?

Au fil du jeu et de vos découvertes, vous pourrez découvrir – ou non – de nouveaux outils qui vous aideront à résoudre vos différentes énigmes. A vous d’être curieux et de bien fouiller, sinon vous risquez de passer à côté.

Conseils et petits plus

Les étiquettes rangées dans le bureau servent pour étiqueter vos plantes manuellement. Vous pourrez choisir entre les trois couleurs proposées, et taper le texte que vous voulez avant de l’accrocher à la plante. Si c’est relativement facile à faire sur ordinateur, sur Switch c’est vite plus compliqué. Or, si vous voulez vous simplifier la vie, le jeu possède une fonction d’étiquetage automatique – dans les paramètres, onglet gameplay. Une fois cette option activée, chaque fois que vous fournissez la plante correcte à un client, et donc que son identification est confirmée, le jeu ajoutera tout seul une étiquette à la plante avec son nom, sans que vous ayez besoin de taper quoi que ce soit.

Une plante de Strange horticulture

Une nouvelle plante d’identifiée !

Si vous avez des difficultés à lire la police d’écriture par défaut du jeu, vous pouvez choisir l’option “texte simplifié” dans les paramètres, sous graphismes. Cela peut également s’avérer plus confortable pour les personnes dyslexiques.

Oh, juste pour le côté amusant : pensez à arroser votre Bue vagabond une fois par jour, et notez bien où vous l’avez laissé avant de terminer la journée. Vous verrez le lendemain…

Avis de la rédac’

Mikaua – Je suis tombée amoureuse du concept de Strange horticulture dès que notre instigatrice Reven – qui me connaît décidément trop bien – me l’a fait découvrir. L’idée de tenir une boutique de plantes tout en résolvant des mystères m’a tout de suite énormément plu, et l’intrigue du jeu a tenu ses promesses. Il y a dans tout le jeu une ambiance sombre qui tire sur le gothique, presque un parfum de Cthulhu, qui offre une magnifique toile de fond aux mystères qui se déroulent autour et dans Undermere. Et le fait de pouvoir influencer certains évènements grâce au choix des plantes est très bien vu. Les énigmes, quant à elles, sont bien intéressantes. Certaines sont simples, d’autres plus corsées, et certaines sont carrément dissimulées, si bien que c’est d’autant plus plaisant de les résoudre une fois qu’on les a découvertes ! Et si jamais on se sent coincé, une option “indice” peut aider à se mettre sur la voie. Par contre, si comme moi vous n’êtes pas doué pour retenir les noms de lieux, attendez-vous à passer parfois un bon moment à fouiller votre carte pour trouver l’endroit mentionné. Parfois un peu frustrant mais rien d’insurmontable, car il faut avouer que cette carte est bien dessinée. Pour ce qui est d’identifier les plantes, les descriptions sont parfois juste assez floues pour mettre le doute et on se retrouve à hésiter entre deux ou plusieurs options sans pour autant se sentir frustré. C’est très bien vu et au fond assez proche de la réalité. Côté graphisme, la boutique, qui a connu des jours meilleurs, a un côté sombre que les plantes viennent égayer. Parlant des végétaux, justement, il y en aura pour tous les goûts, que ce soit pour les couleurs, les formes, on a vraiment un bel éventail. Les personnages qui viennent dans la boutique ne sont pas en reste et sont très divers, certains ayant même l’honneur de figurer dans une galerie des biographies. Enfin, les phases d’exploration et certaines phases d’histoire sont comme esquissées au crayon sur du parchemin dans le genre carnet de voyageur, ce qui donne un style particulier mais original à cette méthode d’exploration. Côté musique, on a des musiques très discrètes mais qui mettent juste l’ambiance qu’il faut. En bref, pour peu que vous soyez amateurs de mystère et/ou de plantes, Strange horticulture est une petite perle à côté de laquelle il ne faut surtout pas passer !

Sources

Le site de l’éditeur

Le site du jeu

Le jeu (version Switch)

Source des images

Le site du jeu

<

p align=”JUSTIFY”>Site de l’éditeur