Villainous est un jeu de société vous proposant d’incarner des méchants – tels que le Capitaine Crochet, Maléfique, Jafar, la Reine de Cœur, le Prince Jean ou encore Ursula – tous et toutes bien décidés à remplir leurs objectifs avant les autres.

Informations techniques

  • Titre: Villainous
  • Type : Jeu de stratégie
  • Créateur : Prospero Hall
  • Artiste : Disney Studio
  • Editeur : Ravensburger
  • Année : 2019
  • Nombre de joueurs : 2 à 6
  • Durée d’une partie : 30-60 minutes
  • Label : Disney
  • Prix : 70 chf
  • État actuel : Paru
  • Âge : dès 10 ans
  • Langue : français

Système de jeu/présentation d’une partie

La mise en place du jeu

Villainous est un jeu de stratégie qui vous opposera aux autres joueurs autour de la table. Vous y incarnez certains des plus emblématiques méchants des films de la licence Disney, votre mission étant d’atteindre vos objectifs spécifiques avant vos adversaires.

Le jeu de base – parce que oui, il existe de nombreuses extensions proposant d’autres personnages – vous propose d’incarner le Capitaine Crochet, Maléfique, Jafar, la Reine de Cœur, le Prince Jean ou Ursula.

A vous désormais planifier votre stratégie, de complotez contre vos adversaires et de les trahir afin de les empêcher d’atteindre leur objectifs tout en menant à bien vos sinistres machinations !

Le jeu de base contient 6 plateaux de jeu, 6 pions, 6 sets de cartes Méchant (30 cartes par set), 6 sets de cartes Destin (15 cartes par set), 6 livrets de Méchant, 3 tuiles Cadenas, 1 jeton Destin, 80 jetons Pouvoir, 1 chaudron, 6 aide-mémoire, 1 règle du jeu.

Chacun ses objectifs…

Le plateau de jeu d'un joueur avec les énergies pour les actions

Pour remporter une partie, un joueur doit accomplir ses objectifs personnels avant ses adversaires. Mais chaque méchant possède ses propres objectifs, dont certains doivent être réalisés dans un ordre spécifique. Changer de méchant signifie donc changer de stratégie. Là où certains objectifs vous feront vous concentrer sur votre partie et votre plateau de jeu, d’autres nécessiteront que vous gêniez le plus possibles vos adversaires pour avancer plus rapidement.

Perturber ses adversaires représente d’ailleurs l’une des mécaniques les plus importantes de Villanous et nécessitera de bien réfléchir à la manière de bloquer ceux-ci. Plus il y a de joueurs dans une partie et plus complexe sera votre avancée, car les autres joueurs ne vous feront pas de cadeau.

Déroulement d’une partie

Mais ce qui fait la force de Villanous rend également difficile toute illustration du déroulement d’une partie, car cela casserait immanquablement la dynamique de celle-ci. Car une fois qu’on sait comment peut gagner un adversaire, il devient plus facile de le gêner avec nos cartes. Par exemple, s’il doit battre les héros, il vous suffira de les rendre plus puissants ; s’il doit invoquer des sbires, alors il vous suffira de les éliminer. Et s’il y a bien une chose que nous ne désirons pas, c’est vous gâcher le plaisir de découvrir ce jeu.

Certains éléments peuvent cependant être révélés sans poser de problème.

Chaque joueur évolue sur son propre plateau, qui comprend des lieux emblématiques du film duquel il est issu. Ces lieux vous rendent certaines actions possibles en fonction de votre énergie. Car oui, chaque action, comme l’invocation de sbires pour vous protéger, le déclenchement de certaines capacités et les attaques que vous pouvez utiliser contre vos adversaires, nécessitent de l’énergie maléfique. Cette énergie peut être récupérée en certains lieux et au début de chacun de vos tours d’action

Les diverses extensions du jeu de base

Il sera donc vital, en plus d’associer les bonnes cartes et de gêner vos adversaires, d’avoir suffisamment d’énergie pour déployer vos compétences et empêcher vos adversaires de vous stopper dans votre ascension.

Mais parvenir à jongler entre ces différents éléments n’est pas si complexe et quelques tours d’échauffement suffiront largement à vous faire comprendre les mécaniques du jeu, pour votre plus grand plaisir et au grand damne de vos adversaires.

Avis de la Rédac’

Keul : Villainous fait partie de ces jeux où une heure s’écoulera en vous donnant l’impression que vous venez de vous assoir à table devant votre plateau de jeu. C’est fun, dynamique et parfois frustrant quand on vous bloque pour la énième fois alors que vous étiez sur le point de dominer le monde. Mais c’est ce doux mélange qui fait la saveur de Villanous et qui vous donne envie de rejouer. De plus, le jeu est magnifique et les illustrations soignées. Avec les nombreux suppléments proposés, vous êtes partis pour plusieurs dizaines d’heures de jeu avec, à chaque fois, une nouvelle mécanique de jeu qui vous permettra de remporter la partie.

Mikaua : Villainous a été une très intéressante découverte. Les mécaniques, un peu complexes de prime abord, s’apprivoisent après quelques tours de jeu et permettent au final de comprendre assez vite comment jouer. Ensuite… eh bien c’est un peu comme aux échecs : ce n’est pas tout de savoir comment bouger les pièces, il faut avoir une stratégie ! Et c’est là que commence tout le sel de ce jeu, qui vous apprendra à jauger quand avancer vos propres plans et quand vient le temps de ralentir ceux de vos adversaires. Et le fait de ne pas jouer des Méchants anonymes mais des personnages de films bien connus ajoute encore une petite touche sympathique – je ne me lasse pas de jouer Jafar, même si je n’ai jamais de chances avec son paquet de cartes ! Un jeu vraiment bien fait que je recommande vivement.

Sources des images