Tri-Stat dX

Histoire

Le système de jeu de rôle Tri-Stat a été créé en 1997 pour l’entreprise Guardians of Order afin d’adapter certaines grandes licences d’animés, comme Sailor Moon, Police ou Demon City Shinjuku par exemple. Né en même temps que le jeu de rôle Big Eyes, Small Mouth, ce système se voulait simple et facile à adapter.

L’an 2000 voit l’apparition d’une nouvelle édition des règles de base – passablement enrichies de suppléments – qui permettaient une plus grande adaptation des séries animées. Dédié principalement à des séries animées japonaises à succès tels que Tenchi Muyo, El-Hazard, Hellsing, Trigun, le nouveau système détaillait diverses compétences qui pouvaient être adaptées aux personnages joueurs en fonction des univers desquels ils étaient issus.

Fort de cette nouvelle édition, l’éditeur développa d’autres jeux de rôle qui sortaient de la sphère d’animation japonaise. Ainsi virent le jour des jeux comme Ghost Dog, adapté du film de Jim Jarmusch, ou Silver Age Sentinels et The Authority, basés sur des séries de super héros éponymes. Connaissant son âge d’or, le système Tri-Stat fut adapté à d’autres jeux de rôle récents et d’anciens jeux de rôle connurent également des reboot sur ce nouveau système.

En 2006, subissant des soucis financier, Guardian of Order confia la licence de Tri-Stat à l’entreprise White Wolf avant de dépasser le bilan. La licence ne dura cependant pas longtemps et ne développa plus que la 3ème édition de Big Eyes, Small Mouth avant de disparaître totalement.

Le système de jeu Tri-Stat

Comme son nom le laisse deviner, Tri-Stat se base sur l’emploi de trois caractéristiques qui définiront le personnage et qui se nomment :

  • Body ou Corps : qui indiquera ce que celui-ci est capable d’accomplir et qui permettra de gérer toutes les actions physiques.
  • Mind ou Esprit : qui servira à gérer les facultés mentales du personnage ainsi que son intelligence et sa capacité à se concentrer
  • Soul ou Âme : qui permettra de gérer les capacités extraordinaires, magiques ou surnaturelles du personnage.

Création des personnages

La création de personnage se fait par l’attribution de points entre les trois caractéristiques. Certains points permettent l’achat de niveaux dans des avantages et défauts. Si on laisse la première édition de côté, les personnages sont également dotés de compétences qui offrent des bonus à leurs caractéristiques pour certaines actions correspondantes.

Résolution des actions

La résolution des actions se fait via le lancer de dés à 6 ou 10 faces et consiste à faire ce qu’on nomme communément un jet sous valeur. Il s’agit de lancer les dés, d’additionner les résultats et le comparer à la caractéristique (ou les caractéristiques) associée(s) à l’action du personnage. Si le résultat est équivalent ou inférieur à la valeur de la caractéristique, alors l’action est réussie. Dans le cas contraire, elle est ratée.

Remarque : Ce système de jets de dés sera abandonné pour certains jeux de rôle de la licence – comme Heaven and Earth par exemple – où les dés furent remplacés par des tirages de cartes. D’autres jeux passèrent à un système de jet sur caractéristique, comme la 3e édition de BESM. Les jeux n’employant pas tous les mêmes dés, le système générique Tri-Stat dX fut mis en place pour permettre le passage d’un jeu à l’autre avec ses personnages préférés.

Attaques et points de vie

Une attaque se fait par un jet basé sur les trois caractéristiques. En cas de réussite, une attaque cause des dégâts à la santé de la personne attaquée. Les règles accessoires pour les attaques varient grandement en fonction du jeu de rôle employé.

Jeux utilisant le système

Jeux français :

Jeux anglais : Tenchi Muyo !, Tékumel, Tri-Stat dX, Silver Age Sentinels, Game of Throne (A), Hong Kong Action Theater !, Heaven & Earth, Ghost Dog, Ex Machina, Dreaming Cities, Big Eyes, Small Mouth, Authority (The)

Sources

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *