Love So Life

Vous aimez le kitch ? Les mièvreries à outrance et les histoires dégoulinantes de tendresse, d’amour et de gentillesse, le tout baignant dans un sentimentalisme des plus naïfs ? Alors ne bougez plus, vous êtes à la bonne adresse. Cet article traitera du manga Love so Life paru aux éditions Delcourt et qui est l’un des représentants typiques du genre comédie romantique.

love-so-lifeInformations techniques

  • Titre original : ラブ ソー ライフ
  • Titre traduit : Love so life
  • Auteur : Koôchi Kaede
  • Type: Shojo
  • Genres : Comédie – Romance
  • Éditeur VF : Delcourt
  • Origine: Japon
  • Prix unitaire : 6.99€ ; 10.20 CHF
  • Année VF : 2012
  • Nombre de volumes parus : 17
  • Statut de la série : Terminée
  • Âge conseillé : 12 ans et +

Résumé

Shiharu Nakamura est une orpheline qui a pour grand rêve de devenir une puéricultrice. Pour financer ce rêve, elle travaille à mi-temps dans une garderie tous les soirs après ses cours au lycée. Un soir, un usager de la crèche nommé Seiji Matsunaga vient chercher les jumeaux dont il a la garde. Ceux-ci veulent cependant rester à la crèche avec Shiaru. Etonné que les deux enfants se soient attachés à cette jeune employée de garderie, Seiji, dont la carrière professionnelle est à la dérive depuis l’arrivée des deux bambins, a une idée pour sauver son emploi. : il demande alors à Shiharu de devenir la baby-sitter des jumeaux dont il est l’oncle ! Celle-ci accepte, trop heureuse de pouvoir s’occuper des deux petits anges, et ignorant que Seiji Matsunaga est en réalité une star du télé-journal. Avec le temps, l’héroïne apprendra à apprécier de plus en plus cette nouvelle famille, jusqu’à rêver secrètement d’en faire partie.

Love so Lige image 2Avis de la Rédac’

Love So Life est un manga tout en tendresse et en délicatesse, qui entremêle les situations cocasses, voire hilarantes, et les scènes toutes mignonnes. On rit, on s’extasie, et on secoue la tête de dépit devant tant de naïveté. Bien qu’un peu prévisible et sans grande surprise, il saura tout de même émouvoir même les plus rustres d’entre vous par son côté kawaii et sa grande douceur. Vous passerez un bon moment tout en réapprenant le sens du mot « famille », le tout ancré dans une innocence et une sorte de mélancolie.

Mon conseil si vous désirez vous lancer dans cette série : attendez la fin de l’année et les fêtes de noël, vous ne l’apprécierez que plus.

Love so life image 3

Mentionnons en passant que la série a déjà été vendue à plusieurs millions d’exemplaires au Japon. Celle-ci fut tout d’abord pré-publiée dans le magazine Hana to yume, connu pour avoir lancé plus d’une centaine de séries en tous genres.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

2 Réponses

  1. 14 juin 2017

    […] quelques exemples de mangas appartenant à cette catégorie : Divine Nanami, Fruits basket, Love So Life,  Immortal Rain, Kilary,  L’épouse du Dieu de l’eau, Toshokan senso–Love & […]

  2. 5 mai 2018

    […] – Dans le manga Love so life que j’avais emprunté à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *