Meru Puri

logo_meru_puri

Loin des histoires de grenouilles qui se changent en Prince, Meru Puri vous propose de découvrir un conte de princesse et de pince charmant un peu particulier, dans un style tout rose et débordant de sentiments.

Informations techniques

Le premier tome de la série

Le premier tome de la série

  • Titre VO : めるぷり メルヘン☆プリンス (Meru Puri: Meruhen Purinsu)
  • Titre traduit: Meru Puri
  • Auteur : Matsuri Hino
  • Type: Shōjo
  • Origine: Japon
  • Genre: Romance, Fantasy, Comédie
  • Editeur VF : Panini Comics
  • Sens de lecture : japonais
  • Prix indicatif: 7 euros
  • Année: 2003
  • Nombre de volumes parus: 4
  • Statut: terminée
  • Âge conseillé: 12+

Pour vous mettre en appétit

Airi est une jeune lycéenne qui croit en l’amour des contes de fée. Persuadée qu’il existe en ce monde un homme parfait, elle rêve de sa vie future en se plongeant dans des séries télévisuelles à l’eau de rose. Vivant seule dans la maison de ses parents, qui passent le plus clair de leur temps en voyage, Airi ne se sépare jamais d’un petit miroir à sept branches qu’elle a hérité de sa grand-mère.

Mais le quotidien d’Airi sera immanquablement bouleversé lorsque de ce miroir émergera un étrange garçon du nom d’Alam aux allures et aux manières de prince. Découvrant que son miroir est un portail qui mène vers un monde magique où son ancêtre était une princesse, Airi apprendra coup sur coup que cette princesse abandonna son royaume et qu’Alam est un prince maudit par son frère, condamné à vieillir dès qu’il se trouve dans l’obscurité.

Forcé à rester dans notre monde le temps que son frère se décide à lever le sortilège, Alam appréhendera la vie de collégien et celle de « simple roturier » alors qu’Airi commencera à éprouver d’étranges sentiments pour ce prince venu d’un autre monde. Au final, se pourrait-il que ce prince soit celui qu’elle a attendu depuis si longtemps ?

La fameuse scène où le prince sort du miroir à 7 branches

La fameuse scène où le prince sort du miroir à 7 branches

Avis de la Rédac’

Xefed : Meru Puri, c’est une revisite du conte de la Princesse et la grenouille, sauf qu’au lieu de se changer en grenouille le prince se change en adolescent. Le fameux « Baiser de la princesse » est d’ailleurs largement employé dans la série comme contre-sortilège ultime, ce qui en dit long sur l’importance des contes dans cette œuvre. Le fait de jongler avec l’ambivalence Enfant-Adolescent du prince amène à des situations cocasses avec l’héroïne, qui ne sait plus à quel saint se vouer tant ses sentiments sont embrouillés. On regrettera cependant que l’histoire tourne un peu en rond après le premier tome, donnant l’impression que tout a été dit lors de ce premier volume. Cependant, l’histoire se relance rapidement avec le passage d’Airi dans le monde magique d’Alam. Au niveau du dessin, on se trouve devant une œuvre où fourmillent les détails (parfois même un peu trop) et où tout est soigné. Le tout rend agréablement le kitch des situations et des sentiments des deux protagonistes – très éloigné de ce que sera Vampire Knight que Matsuri Hino écrira quelques années plus tard. Au final, Meru Puri est une bonne série qui vous fera du bien si vous êtes déprimé et que vous avez besoin de vous remonter le moral.

Mikaua : un Shōjo tout chou, tout mignon et tout rose qui est là pour attendrir et faire rire aux éclats. Cette parodie de conte de fée ne se prend absolument pas au sérieux : les situations plus improbables les unes que les autres s’empilent pour la plus grande joie du lecteur et les personnages sont aussi comiques qu’attachants. Le meilleur exemple en est le personnage du prince Jeile, demi-frère aîné d’Alam, dandy charmeur qui sombre plus que volontiers dans le mélodrame et le théâtral quand ça l’arrange. La caricature est tellement évidente que, même s’il agace au début, on n’arrive pas à lui en vouloir et on rit de ses frasques. A lire d’urgence si vous êtes en manque de bonne humeur !

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 14 juin 2017

    […] Life,  Immortal Rain, Kilary,  L’épouse du Dieu de l’eau,  Magic Knight Rayearth, Meru Puri, Sailor Moon, Sakura chasseuse de cartes, Tokyo mew mew, Toshokan senso–Love & […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *