Yōjo Senki

Quand vous êtes sur le point de mourir et que Dieu s’approche de vous pour vous donner une dernière chance de le vénérer, deux choix s’offrent à vous : vous exécuter ou nier son existence en bloc et refuser sa miséricorde. C’est ce dernier choix qu’a choisi un salaryman, qui se retrouve alors propulsé dans un autre monde pour apprendre à trouver la foi en Dieu. Mais on ne change pas si facilement une vie d’athéisme et sa nouvelle existence pourrait bien suivre la dernière, au grand damne de Dieu.

Informations techniques

  • Titre original : Yōjo Senki Saga of Tanya the Evil
  • Date de sortie : janvier 2017
  • Tiré de : light novel du même nom
  • Scénariste : Kenta Ihara
  • Musique : Shūji Katayama
  • Studio d’animation : NUT
  • Genres : Action, Fantaisie, Guerre, Isekaï
  • Épisodes : 12
  • Saison : 1
  • Temps moyen par épisode : 23 minutes
  • Statut : terminée

L’histoire

Sur le point de mourir dans un accident provoqué par un salarié qu’il a viré, un salaryman arrogant à la limite du sociopathe est interpellé par Dieu, qui lui demande pour quelle raison il ne croit pas en lui, figeant sa mort le temps de la discussion. Le salaryman lui reproche d’avoir créé un monde qui ne favorise pas la foi, car trop basé sur la science et la technologie. Décidé à lui donner une seconde chance de prouver sa foi, Dieu le réincarne dans un mode parallèle proche de l’Europe des années 1910. Encerclé de tout part par ses ennemis, l’Empire en place (qui n’est autre que l’équivalent de l’Allemagne de cette époque) est sur le point de déclencher une guerre totale. Réincarné dans le corps d’une petite fille blonde nommée Tanya, le salaryman débute sa nouvelle existence, bien décidé à ne pas laisser le dernier mort à celui qu’il se refuse à appeler Dieu. Rejoignant l’armée, la jeune Tanya va aller tenter de survivre le plus longtemps possible car sa mort – comme le lui a signifié Dieu – signifierait la fin de son cycle de réincarnation.

Comme on pourra rapidement s'en rendre compte, Tanya a un penchant pour la violence et le sadisme

Comme on pourra rapidement s’en rendre compte, Tanya a un penchant pour la violence et le sadisme

Dans sa quête de pouvoir et de sécurité, Tanya peut compter sur des pouvoirs magiques que certaines personnes développent dans ce monde parallèle et rejoint rapidement l’unité des sorciers, devenant rapidement l’un des soldats les plus zélés et les plus cruel de cette armée.

Avis de la rédaction

Keul : Pour le moment, seuls les cinq premiers épisodes sont sortis en VOSTFR et j’avoue que je ne sais pas trop quoi penser de cet anime. J’ai toujours eu un peu de mal à comprendre l’engouement des japonais à utiliser de petites filles blondes aux yeux bleus dans des remakes des batailles de la première guerre mondiale. Tout, jusqu’aux costumes, s’approche de cette guerre et même les noms des lieux sont tellement proches qu’on ne peut pas passer à côté des allusions. Le tout donne une sorte de sentiment de malaise, même si les dessins sont presque irréprochables. L’histoire tourne autour de Tanya et de sa réincarnation en petite fille avec les souvenirs de sa vie passée. Parlant de cette réincarnation, Yōjo Senki surfe sur la vague du moment, qui consiste à déplacer un personnage d’un monde à un autre en le réincarnant, et on est en droit de se demander si cela apporte réellement quelque chose au récit. Dans ce cas, cela peu se justifier par l’apport des connaissances de l’héroïne sur ce qu’il s’est passé dans notre monde lors des guerres qui semblent se reproduire dans ce nouveau monde où la magie existe. Certaines des tactiques employées, la création d’unités mobiles d’intervention rapide, ne sont d’ailleurs pas sans rappeler certains éléments qui ont marqué la première guerre mondiale. Le problème d’employer cette « astuce de la réincarnation » est que cela facilite considérablement l’explication et l’exposition de l’univers, et qu’on se retrouve dans un schéma ultra connu et maintes fois utilisé. Au final, on se retrouve en face d’une série certes un peu dérangeante sur les bords par son héroïne complètement sociopathe et son thème abordé, mais tout de même intéressante. Mention spéciale aux combats de sorciers dans les airs, qui apportent un réel plus à la série.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

2 Réponses

  1. 20 juin 2017

    […] leur histoire et interagir entre les deux univers, certaines nouvelles œuvres comme Overlord, Yōjo Senki – Re : Zero kara hajimeru isekai seikatsu en faisant malheureusement partie également – […]

  2. 22 janvier 2018

    […] Voici quelques exemples de mangas appartenant à ce genre : Isekai Tensei Soudoki; Re:Zero − Starting Life in Another World ; Sword Art Online ; The Rise of the Shield Hero; Zero no Tsukaima, Yōjo Senki […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *