Zothique (intégrale) / Clarke Ashton Smith

Zothique est le dernier continent d’un monde à l’agonie. Alors que tout s’achemine lentement vers sa fin, rois, gens du peuple, Nécromants, et autres créatures vivent leurs dernières aventures sous un soleil mourant. Les éditions Mnémos ont réuni en une édition intégrale les nouvelles de Clarke Ashton Smith ayant trait au continent Zothique, et Geek-It s’y est plongé pour vous.

Couverture de l'édition intégrale de Zothique

Fiche technique

  • Titre original principal : Zothique
  • Réunit entre autres :
    • Zothique
    • L’Empire ds Nécromants / Empire of the Necromancers
    • Le sombre Eidolon / The Charnel God
    • Le voyage du roi Euvoran / The voyage of King Euvoran
  • Auteur : Clarke Ashton Smith
  • Genre : Fantastique, Dark fantasy
  • Editeur : Mnemos
  • Niveau : Bon lecteur

Bibliochimie

Si un alchimiste voulait recréer ce livre dans son alambic, quelles choses pourrait-il utiliser comme ingrédient ?

– Des personnages allant du plébéien au roi, en passant par le nécromant

– Des brouettes de morts relevés de leurs tombes

– Un style particulier, jouant sur le vocabulaire et les sonorités

– Un univers proche de sa fin

Quelques mots sur l’auteur

Clarke Ashton Smith fut ami avec Robert E. Howard (Conan le Cimmerien) et H.P. Lovecraft (l’Appel de Cthulhu). A eux trois, ils inventèrent une bonne part de ce qui allait devenir la fantasy américaine. Smith admirait l’oeuvre d’Edgar Allan Poe, ainsi que celle de Baudelaire. Ajoutez à cela que cet auteur connaîtra de longues périodes de maladie et n’avait que dédain pour la modernité et son propre monde, on comprendra que son oeuvre ait pris une telle forme.

A quoi s’attendre

« Sur Zothique, dernier continent de la Terre, le soleil ne brillait plus de sa blancheur primordiale, mais d’une lueur faible, ternie d’un sang vaporeux. De nouvelles étoiles, innombrables, étaient apparues dans les cieux, et les ombres de l’infini s’étendaient, toujours plus proches. Sortis de l’obscurité, les anciens dieux avaient repris leur place parmi les hommes : des divinités oubliées depuis Hyperborée, depuis Mu et Poséidonis, dotées d’autre noms mais des même attributs. Les anciens démons, eux aussi revenus, attisaient puissamment les braises des sacrifices maléfiques et favorisaient à nouveau la magie primordiale« .

Ce paragraphe, le premier de la nouvelle « Le Sombre Eidolon », donne une bonne idée de l’ambiance qui imprègne toutes les nouvelles de cette intégrale Zothique. Les intrigues se déroulent dans un univers à l’agonie : son soleil se meurt et ses civilisations ont toutes sombré plus ou moins dans la décadence, ne se refusant plus aucun excès. Chaque nouvelle raconte une histoire indépendante, pouvant être lue seule, mais de nombreuses petites allusions tissent des liens entre elles. L’intégrale de Mnémos compte dix-huit nouvelles.

Avis de la Rédac’

Mikaua – Zothique a ceci de commun avec les romans du bien connu Conan le Cimmerien, ainsi qu’à bien d’autres de l’heroic fantasy, que la seule magie qui y est pratiquée est profondément maléfique. En fait, la contrée regorge de nécromants qui relèvent les morts à tour de bras et font des sacrifices aux démons ou à leurs sombres divinités. Niveau dirigeants, ce n’est guère mieux : les rois sont volontiers décadents et se noient dans des orgies qui arrivent tout juste à les distraire de leur ennui. Enfin, les intrigues, autant que les personnages, sont très marquées par cette ambiance de lente fin du monde, et la plupart finissent par la mort de tous les personnages – à noter que cette mort est parfois un soulagement appelée par le protagoniste de tous ses voeux pour échapper à sa situation. Donc, on a les ingrédients classiques du conte (royauté, bergers, magie, etc), mais les récits sont tournés davantage vers l’horreur que vers le merveilleux. Un bon classique mais à ne pas lire lorsqu’on est déprimé !

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 16 juillet 2018

    […] écrivains de son époque (R.E.Howard, auteur de Conan le Barbare ; Clark Ashton Smith, auteur de Zothique et Averoigne ; etc), et une partie des inventions de Lovecraft ont ainsi été reprises par […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *