La trilogie des Avatars

La série des avatars est une série de trois volumes – « Valombre », « Tantras » et « Eauprofonde » – qui ont permis de présenter les modifications introduites dans l’univers des Royaumes Oubliés lors du passage du jeu de rôle Donjons et Dragon à la version ADD2. Enrichi par la suite de deux autres volumes – « le Prince des mensonges » et « le Procès de Cyric le fou » – la série a montré les profondes modifications du panthéon de l’univers des Royaumes Oubliés et mis en place de nombreux éléments historiques repris par la suite par les autres auteurs écrivant des aventures se passant dans cet univers.

Fiche technique

La trilogie aux éditions Milady

La trilogie aux éditions Milady

  • Auteurs: Scott Ciencin sous le pseudonyme de Richard Awlinson (Valombre, Tantras); Troy Denning (Eauprofonde)
  • Titre original de la série: La série des Avatars
  • Titres des tomes:
    • Valombre
    • Tantras
    • Eauprofonde
  • Suites affiliées :
    • Le Prince des mensonges, de Richard Awlinson
    • Le Procès de Cyric le fou, de James Lowder
  • Genre: Fantasy ; Jeu de rôle
  • Nombre de tomes : 3 (5)
  • Année : 1989-2005
  • Niveau: Lecteur moyen

Bibliochimie

Si un alchimiste voulait recréer ce livre dans son alambic, quelles choses pourrait-il utiliser comme ingrédients ?

Trois auteurs ont participé à l’écriture de cette pentalogie, si bien qu’il est difficile de définir une caractéristique commune d’écriture. Des éléments ressortent cependant chez ces trois auteurs et servent de ligne rouge au fil des ouvrages :

– Un univers riche crée par Ed Greenwood pour ses propres parties et adapté comme univers de campagne pour le jeu de rôle Advance Dungeons and Dragons

– La mise en place du Temps des Troubles, qui aura des répercussions sur tout l’univers

– Des personnages attachants, aux backgrounds bien développés et qui possèdent une évolution soignée au fil des ouvrages.

Résumés

Valombre : Les tablettes du destins où sont inscrits les responsabilités des dieux ont disparu, volées par l’un d’entre eux. Fou de rage, Ao, le dieu des dieux, convoque tout son panthéon afin de leur donner une chance de rendre les tablettes. Mais rien ne se passera comme prévu et les dieux seront déchus, bannis sur Féerune, où ils arboreront une enveloppe de mortel, devenant ainsi des Avatars. Mais plusieurs dieux n’acceptent pas cette déchéance et tenteront d’aller trouver Ao pour faire entendre leurs arguments afin de pouvoir réintégrer les cieux. C’est le cas de Mystra, déesse de la magie, qui tentera de rejoindre Ao au lieu de rechercher les tablettes. Tombant sur le gardien Heaume, elle tentera de forcer le passage et sera terrassée par lui, perturbant complètement la magie. Cette mort provoquera la disparition d’Elminster, son élu et l’un des plus puissants magiciens de Féerune. C’est alors une humaine du nom de Minuit se réveillera avec un étrange bijou, attaché à sa nuque et qui semble représenter l’une des étoiles de Mystra. Accompagnée de plusieurs personnes – Kelemvor, un guerrier qui traîne avec lui une malédiction ancestrale ; Adon, un prêtre de Sunie, la déesse de la beauté, et Cyric, voleur sans scrupules aux sombres ambitions – Minuit devra alors se rendre à Valombre, où l’attend une terrible bataille. Mais sa route ne sera pas de tout repos et des ennemis mortels, bien décidés à s’emparer de son bijou, se dresseront sur sa route.

Tantras : Quand le Grand Sage Elminster est assassiné, tous les regards se portent sur Minuit et ses compagnons. Pendant ce temps, le dieu maléfique Baine tente de retrouver les fameuses tablettes perdues pour s’en servir et augmenter son pouvoir. Trahie par Cyric, l’un de ses amis, qui désire également se servir des tablettes pour devenir un dieu, Minuit doit tenter d’éviter un désastre en se mettant également à la recherche des fameuses tablettes tout en devant gérer sa relation difficile avec Kelemvor et empêcher la malédiction de ce dernier de causer la mort d’innocents.

Eauprofonde : Cyric a trahi ses amis pour son propre profit. Associé au dieu Myrkul, le dieu des Morts, il tente de s’emparer des tablettes pour s’en servir et faire de lui un dieu et terrasser les avatars qu’il rencontre. Pour ce faire, il utilisera ses anciens amis en les manipulant afin qu’ils retrouvent les tablettes pour lui. D’ailleurs, ceux-ci n’ont-ils pas déjà réussi à mettre la main sur la première des trois tablettes ? Mais jouer avec de telles puissances maléfiques ne risque-t-il pas de mettre en péril l’existence même de Féerune ? Eauprofonde marque la fin de la trilogie des avatars, qui sera suivie par la suite par deux autres ouvrages racontant les aventures de Cyric, Minuit et ses amis devenus des dieux.

Des romans qui suivent le jeu de rôle

Bien que n’étant pas les premiers volumes parus dans l’univers des Royaumes Oubliés (du moins dans leurs version anglaise), la trilogie des Avatars revêt une importance toute particulière, que ce soit pour le jeu de rôle ou pour les romans qui suivront la période décrite dans ces ouvrages. Valombre, Tantras et Eauprofonde mettent en place ce qui est nommé le Temps des Trouble, soit une période durant laquelle la magie de l’univers des Royaumes Oubliés sera instable et où les sorts divins cessent de fonctionner. Ce temps permettra de redéfinir de nombreux éléments qui étaient considérés comme immuables dans l’univers et verra la déchéance de beaucoup de magiciens et prêtres, victime d’un affaiblissement de leur art. Mais plus que ces éléments épars, la modification du panthéon et de son fonctionnement sera certainement la plus importante. Jusque-là, les dieux étaient tout puissants du fait de leur statut divin. Une fois le Temps des Troubles passé, leur puissance et leur statut se vit changé en fonction du nombre de leurs fidèles et de la foi que ceux-ci leur porte.

Shadowdale - ou Valombre en français - est un lieu très connu des Royaumes Oubliés à qui plusieurs suppléments sont consacrés

Shadowdale – ou Valombre en français – est un lieu très connu des Royaumes Oubliés à qui plusieurs suppléments sont consacrés

Rôlistiquement parlant, la trilogie des Avatars marque également l’instauration d’Advance Dungeons and Dragons 2 (ADD2) et suit directement les modifications des règles apportées à l’univers, comme la disparition de la classe des assassins et les modifications des sorts. A partir de la fin de cette trilogie, tous les romans se déroulant après le Temps des Troubles se calqueront sur les nouvelles règles mises en place, d’où l’importance toute particulière de cette trilogie.

D’autres romans du même genre suivront cette trilogie, comme les romans de la Fracture qui viendront plus tard effectuer le passage de l'( éphémère) édition 4 vers la nouvelle version 5.

Avis de la rédac’

Keul : À ceux qui se lancent dans cette série sans connaître un peu le jeu de rôle et son code, vous risquez d’être quelque peu perdus durant les premières pages. La trilogie des Avatars reprend certains des clichés du genre : magicien surpuissant, guerriers valeureux mais souffrant de terrible malédiction, voleurs manipulateur et prêtre fervent défenseur de leur foi. Tout commence dans une taverne (comme dans la majeure partie des jeux de rôle d’ailleurs). Les héros se rencontreront et décideront de partir ensemble à l’aventure alors que rien ne semble les prédestiner à travailler ensemble de prime abord. Les monstres rencontrés, les lieu visités et les personnages que le groupe rencontrera seront directement tirés des différents manuels de Donjons et Dragons et certaines actions semblent directement issues de jets de dés très chanceux ou très malchanceux de l’écrivain lui-même tant les rebondissement sont parfois incongrus. Mais au final, la trilogie fait plus que de simplement retranscrire une partie de jeu de rôle en roman. La trilogie permet de mettre en scène les bouleversements de l’univers liés au changement d’édition, introduisant de nouvelles règles, bouleversant le panthéon en place, désignant de nouveaux personnages hauts en couleur qui viendront enrichir le vaste univers des Royaumes Oubliés. Bien entendu, cette série n’est certainement pas la meilleure porte d’entrée dans l’univers des Royaumes. Si vous deviez débuter sur Féerune, privilégiez la trilogie de l’elfe noir de R.A Salvatore, peut-être un peu plus neutre vis-à-vis des règles pures du jeu de rôle. Au final, loin de révolutionner le roman, cette trilogie permet au moins de répondre à de nombreuses questions sur l’univers, même si, au final, l’intrigue est assez prévisible et que l’écriture maque un peu de profondeur. Bien entendu, nous ne pouvons que vous encourager très très très vivement à lire les édition Milady, car les version Fleuve Noir se sont vues rognées de près des deux tiers par rapport au versions intégrales anglaises.

Mikaua : Le Temps des Troubles est un événement tellement incontournable dans les Royaumes Oubliés que la trilogie des Avatars en devient indispensable pour qui veut mieux comprendre cette période. A titre purement personnel, j’ai préféré les passages racontant les agissements de Cyric, car Kelemvor était un brin trop classique à mon goût, mais reste que la trilogie dans son entier est de très bonne qualité. Pour qui veut se lancer dans les Royaumes, j’approuve le conseil de Keul pour les purs francophones, car les premières aventures de Drizzt font un peu moins sentir les liens avec le jeu de rôle que la trilogie des Avatars. Mais pour ceux qui lisent en anglais, j’ajoute « Darkwalker on Moonshae », tout premier roman des Royaumes Oubliés, écrit par l’excellent Douglas Niles (malheureusement paru en français uniquement dans sa version tronquée de chez Fleuve Noir et très vite plus été réédité). Le scénario est vraiment très bien ficelé et les règles de jeu de rôle ne se sentent quasiment pas.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 19 septembre 2017

    […] dans l’univers des Royaumes Oubliés, on peut noter Eau Profonde, le troisième tome de la trilogie des Avatars – écrit alors sous le pseudonyme Richard […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *